Net recul de l’importance de la qualité

SVG 

La qualité revêt une importance nettement moins grande qu’auparavant. Cela s’observe en particulier lorsqu’elle est mise en regard avec la proximité de l’hôpital ou de la clinique. Si en 2018 elle passe sans conteste avant la proximité, c’est moins le cas cette année. Les personnes qui se déclarent «entièrement d’accord» et «plutôt d’accord» avec ce principe de la primauté de la qualité sont en diminution de 17 points de pour-cent cette année. Ce qui porte tout de même leur part à 71%. Les sondés sont également moins disposés à se rendre dans un autre canton pour un traitement important (70%, −18).

La priorité à la qualité et la disposition à se déplacer dans un autre canton partagent des similitudes sociodémographiques: les 18 à 29 ans y sont plus favorables que la moyenne (qualité: 89%, autre canton: 84%). Il en va de même des personnes ayant une bonne formation (81%, 78%), de celles qui ont un revenu élevé (80%, 83%) ou des enfants mineurs (81%, 81%) ainsi que des sondés n’affichant aucune affinité partisane (86%, 83%). A l’opposé, les citoyens de 70 ans et plus (45%, 46%), ceux qui ont peu de formation (62%, 64%) ou un faible revenu (30%, 41%), les sympathisants du PDC (56%, 55%) ainsi que les personnes n’ayant pas d’enfants mineurs (69%, 67%) sont moins que la moyenne à mettre la qualité en avant et à se dire prêts à se faire soigner dans un autre canton.

Le souhait de disposer d’un hôpital dans chaque région (80%, +2) reste plus vif en 2019 que celui de centraliser les prestations hautement spécialisées (65%, −1) (voir «Réseau dense d’hôpitaux 2»). Dans tous les sous-groupes, une majorité se dessine en faveur d’un hôpital dans chaque région. Cette volonté s’exprime plus fortement que la moyenne parmi les sympathisants du PDC (91%), les personnes de 70 ans et plus (87%) ainsi que chez celles qui ont une faible formation (87%) ou un bas revenu (95%).