Troubles pathologiques de l’humeur en augmentation, schizophrénie en diminution

TIFF 

Les troubles de l’humeur ou troubles affectifs – tels que la dépression ou la maniaco-dépression – et la schizophrénie sont les pathologies les plus diagnostiquées au cours des onze dernières années dans les hôpitaux psychiatriques. Les hospitalisations de patientes et de patients souffrant de troubles de l’humeur ont nettement augmenté entre 2001 et 2012 (+35%). Les traitements sont en hausse pour les deux sexes, mais la tendance est plus marquée pour les hommes (+46%) que pour les femmes (+29%). Cependant, les troubles affectifs restent nettement plus souvent diagnostiqués chez les femmes (2012: 9’226 cas contre 6’450). En revanche, le diagnostic de la schizophrénie est posé plus fréquemment pour les hommes (2012: 4’732 cas contre 4’107). On constate que le diagnostic de la schizophrénie tend à baisser – aussi bien chez les hommes (-14% entre 2001 et 2012) que chez les femmes (-15%).

Les patients psychiatriques examinés et traités par les hôpitaux de soins aigus et d’autres fournisseurs de prestations ne figurent pas dans cette statistique. Les années 2006 à 2008 font exception, car les hospitalisations du canton de Genève ont été attribuées durant cette période aux différents types d’hôpitaux. Les valeurs extrêmes du graphique sont à lire dans cette perspective.