Changement structurel: les soins de base sont prodigués toujours davantage dans les hôpitaux avec prise en charge centralisée

TIFF 

Entre 2001 et 2015, le nombre d’hôpitaux et de cliniques a diminué de 21%. Les hôpitaux assurant les soins de base ont été particulièrement touchés: ils ont diminué de moitié, passant de 151 à 66 (-56%). En revanche, le nombre d’hôpitaux de soins aigus avec prise en charge centralisée a augmenté de 26 à 40 établissements (+54%). Les hôpitaux psychiatriques ont enregistré un recul de 60 à 49 (-18%). Après avoir enregistré un recul entre 2001 et 2013, passant de 46 à 43 (-7%), le nombre de cliniques de réadaptation est par contre reparti à la hausse. Avec 50 cliniques, la valeur de départ (46) a même été dépassée (+9%). Le nombre total de cliniques spécialisées qui se concentrent sur la chirurgie, la gynécologie, la pédiatrie, la gériatrie ou d’autres domaines, a légèrement augmenté (2001: 81; 2015: 83).

En 2015, les hôpitaux de soins aigus avec prise en charge centralisée ont traité le plus grand nombre de cas (voir Nombre d’hospitalisations par catégorie d‘hôpitaux). Ils ont dispensé aussi le plus de journées de soins. En 2001, les hôpitaux de soins aigus de base étaient encore largement en tête pour ces deux indicateurs.

Ces évolutions différenciées dans le secteur des soins aigus résultent notamment des regroupements (fusions, créations de groupements d’hôpitaux), au cours desquels des hôpitaux de base sont devenus des hôpitaux avec prise en charge centralisée. La volonté politique de fermer des petits hôpitaux a aussi contribué à la diminution du nombre des établissements de soins de base.