Structures

TIFF  PNG  JPG
  • Hôpitaux

    Le nombre d’hôpitaux a diminué d’un cinquième en quatorze ans

    TIFF  PNG  JPG

    En 2015, la Suisse comptait 288 hôpitaux et cliniques au total, soit 76 de moins qu’il y avait en 2001. Cela correspond à un recul de 20,9% en 14 ans. Cette tendance s’insère exactement dans l’évolution constatée au cours des 30 dernières années (voir Hôpitaux et lits). Une des explications principales de cette baisse réside dans le progrès médico-technique qui entraîne un raccourcissement des séjours à l’hôpital et rend donc superflue une partie des capacités. Dans de nombreuses régions, des hôpitaux ont été fermés ou regroupés. Les établissements publics ont été davantage touchés par ce processus que les cliniques privées (Berger et. al. 2010: Spitäler. Kocher et Oggier (Edit.): Système de santé suisse 2010–2012, p. 373).

  • Services des urgences

    Un service des urgences pour 70‘500 habitants

    TIFF  PNG  JPG

    La Suisse compte 118 services des urgences reconnus au niveau cantonal ce qui entraîne une obligation d’admission 24 heures sur 24. A cela s’ajoutent de nombreux services des urgences qui ne sont pas reconnus et ne sont donc pas tenus d’être ouverts 24h/24h. Ces derniers ne sont pas représentés sur ce graphique.

    Avec une population de 8,32 Mios d’habitants (2015), il y a ainsi en Suisse un service des urgences pour 70’500 habitants. Mais les disparités régionales sont très importantes: alors qu’un service des urgences dessert 43’000 habitants en Suisse orientale, le bassin de population par service est presque deux fois plus grand en région lémanique avec 93’000 habitants. Le Tessin (59’000) et la Suisse centrale (61'000 habitants) se situent, comme la Suisse orientale, en dessous de la moyenne suisse; l’Espace Mittelland, le Nord-Ouest de la Suisse et Zurich sont en revanche au-dessus de la moyenne, avec chacune environ 80’000 habitants.

    Cette statistique comprend à la fois les services des urgences de la somatique aiguë, ceux des hôpitaux psychiatriques et ceux de diverses cliniques spécialisées.