Les hôpitaux dispensent presque un quart des prestations ambulatoires

TIFF 

Les hôpitaux et les cliniques assument une part de plus en plus importante des prestations ambulatoires. Lors de l’introduction de la Loi fédérale sur l'assurance-maladie (LAMal) en 1996, les hôpitaux dispensaient des traitements ambulatoires d’une valeur de CHF 1,4 Mrd, ce qui correspondait alors à 13% de toutes les prestations ambulatoires. Les médecins de pratique indépendante en prodiguaient à l’époque presque la moitié (49%), ce qui représentait CHF 5,3 Mrds. Entre-deux, les autres fournisseurs de prestations (dentistes, aide et soins à domicile, physiothérapeutes, psychothérapeutes, autres fournisseurs de prestations paramédicales) cumulaient 38% du volume total des prestations ambulatoires.

Durant les 19 années qui ont suivi, la part des prestations ambulatoires des hôpitaux a grimpé à 23% du total, alors que celle des cabinets médicaux reculait à 38%. En 2015, les prestations ambulatoires des hôpitaux représentaient CHF 5,6 Mrds, celles des médecins installés CHF 9,3 Mrds et les 39% restants CHF 9,5 Mrds (autres fournisseurs de prestations ambulatoires).

En 2015, l’OFS a modifié sa méthode de calcul pour les dépenses de la santé. Cela explique en bonne partie les fortes modifications des pourcentages.