Le nombre des atteintes au système ostéo-articulaire et musculaire a augmenté de 38% en 14 ans

TIFF 

Les groupes de diagnostics les plus fréquents dans les hôpitaux suisses sont les atteintes au système ostéo-articulaire et musculaire (musculosquelettique), les lésions et les maladies cardio-vasculaires (cœur-appareil circulatoire). Suivent les maladies de l’appareil digestif, les tumeurs, la grossesse et l’accouchement et les troubles mentaux. (Cf. Diagnostics les plus fréquents)

Le groupe des lésions est celui qui a le plus augmenté entre 2001 et 2015 (+40%). Le principal groupe, celui du système ostéo-articulaire et musculaire a augmenté dans une proportion proche (+38%). Les maladies cardio-vasculaires enregistrent également une hausse, mais plus modérée pendant cette période (+17%). Ce dernier reste en importance le troisième groupe de diagnostics (2015:151’199 cas).

L’augmentation des maladies de l’appareil digestif a été très marquée (+33%) entre 2001 et 2008, alors que la tendance était à la baisse entre 2008 et 2015 (-2%). Le mouvement opposé s’observe pour les diagnostics de tumeurs: Après des années de stagnation, ces dernières ont augmenté d’autant plus nettement entre 2008 et 2015 (+23%). Les deux groupes de diagnostics recensaient en 2015 des nombres comparables de cas (appareil digestif: 120‘555; tumeurs: 116‘475).

Les diagnostics psychiatriques affichent une hausse globale de 40%, avec 97‘878 cas en 2015, ils sont comme toujours au sixième rang, abstraction faite des années 2006 à 2008, qui présentent des anomalies statistiques probablement liées au relevé et à l’exploitation des données pour ces années-là.