Les prestations ambulatoires gagnent en importance

TIFF 

Les hôpitaux et les cliniques ont dispensé en 2015 des prestations ambulatoires à hauteur de CHF 5,7 Mrds. et des prestations stationnaires pour CHF 17,8 Mrds. En d’autres termes, les hôpitaux prodiguent trois bons cinquièmes de toutes les prestations stationnaires et un quart des prestations ambulatoires.

Outre les hôpitaux et cliniques, d’autres institutions ont fourni des prestations stationnaires, pour un montant de CHF 12,9 Mrds: les institutions de soins de longue durée, institutions pour personnes handicapées, institutions pour personnes dépendantes et institutions pour personnes ayant des problèmes d’ordre psychosocial. En 2015, l’ensemble des prestations stationnaires s’est élevé à CHF 30,6 Mrds, soit 39,3% de la totalité des dépenses de la santé (CHF 77,8 Mrds).

La totalité des prestations ambulatoires a représenté en 2015 CHF 24,5 Mrds. Leur proportion a enregistré une hausse au fil des ans passant de 27,6% en 1996 à 31,5% en 2015. L’augmentation est due avant tout aux prestations ambulatoires hospitalières, dont la proportion est passée de 3,6% à 7,2%. Enfin, la part des autres fournisseurs de prestations ambulatoires est restée quasi inchangée à 24% environ.

Ces 19 dernières années, les dépenses administratives globales des assurances-maladie (LAMal et LCA) sont restées constantes, représentant toujours entre 3% et 4% des coûts de la santé.

En 2015, l’OFS a changé sa méthode de calcul concernant les dépenses de la santé. Cela explique pour une grande part la forte modification des pourcentages. La part des prestations stationnaires – en particulier des hôpitaux – présentait déjà une tendance à la baisse avec l’ancienne méthode de calcul.

voir également

Ensemble de la branche: 
Parts au PIB


Ensemble de la branche: Dépenses en valeur nominale selon le type de prestations