L’appréciation de la qualité enregistre un fléchissement général

SVG 

L’évaluation de la qualité s’est modifiée dans toutes les régions du pays et dans tous les sous-groupes: l’effet s’observe tant en Suisse alémanique (26% de «très bonne», −34), francophone (16%, −12) qu’en Suisse italophone (19%, −28). Ce dernier sous-groupe est le seul à compter une proportion de plus de 5% de sondés jugeant mauvaise la qualité du secteur hospitalier (14% de «très mauvaise» et «plutôt mauvaise»).

Les autres sous-groupes se distinguent avant tout par l’ampleur des «très bonne» et «plutôt bonne» qualité. Les plus positifs sont les sondés âgés de 70 ans et plus (33%) et ceux qui ont un très bas revenu (35%). Seules les personnes n’affichant aucune affinité partisane présentent une proportion encore plus élevée de «très bonne» (50%).