Thèse 3 : Coûts de la santé – moins ressentis comme un fardeau

Les citoyens ressentent lourdement la charge individuelle des coûts de la santé, mais légèrement moins que l’année précédente. Dans tous les domaines, les personnes interrogées approuvent majoritairement la répartition actuelle des moyens financiers.

Le principal changement intervenu en 2017 concernait la perception accrue des coûts de la santé comme un fardeau pour la classe moyenne. En 2018, ce sentiment est toujours présent, mais un peu atténué. Les coûts à prendre en charge individuellement jouent un rôle moindre dans le choix de l’hôpital ou de la clinique que l’année précédente.

En 2017, les citoyens manifestaient une intention plus marquée de faire des économies dans certains domaines. Cette évolution enregistre un recul en 2018, mais les souhaits d’économies sont dans l’ensemble plus importants qu’en 2016. La volonté d’allouer davantage de moyens aux hôpitaux régionaux et aux prestations ambulatoires des hôpitaux est légèrement plus forte qu’en 2016 – concernant ces dernières, l’intention à la baisse dépassait celle à la hausse en 2017. Fondamentalement, les citoyens sont satisfaits de la répartition actuelle.