Thèse 2: Opposition croissante à la limitation des admissions

Pour la première fois, plus de la moitié des citoyens sont opposés à la limitation de l’ouverture de nouveaux cabinets médicaux. Mais les opinions ne sont pas encore très arrêtées à ce sujet. Les solutions fédéralistes tenant compte de la qualité sont privilégiées comme critères pour la limitation des admissions.

Pour la première fois, plus de la moitié des personnes interrogées se sont exprimées contre la limitation des ouvertures de nouveaux cabinets médicaux alors qu’un bon tiers des citoyens les approuvent. La formation de l’opinion progresse par rapport à l’année précédente, mais n’est pas encore très arrêtée. En témoigne la proportion des sondés dont la position ne s’exprime que sous forme de tendance.

Indépendamment de leur avis sur la limitation des admissions, les personnes interrogées retiendraient comme critères de décision la qualité e de plus en plus, les coûts des cabinets médicaux. Cette décision doit être fédéraliste et revenir aux cantons et pas à la Confédération.