L’attention est moins centrée sur la qualité et plus sur les coûts

Les personnes sondées accordent une grande importance à la qualité. Cependant, un mouvement inverse se dessine où la qualité n’est plus la seule priorité. Même grande, celle-ci ne justifie pas sans autre des coûts de la santé élevés. La confiance placée dans les professionnels est importante, mais en recul.

Dans les précédents sondages, les personnes interrogées mettaient clairement l’accent sur la qualité. En 2019, elles accordent toujours une grande importance à la qualité du secteur de la santé et des hôpitaux, mais un mouvement inverse se dessine qui voit cette priorité s’atténuer.

Mentionner le niveau de qualité ne suffit plus pour que les sondés considèrent les coûts importants comme justifiés. L’appréciation de la qualité des hôpitaux suisses est en baisse par rapport à 2018. Dans toutes les régions du pays, elle passe de «très bonne» à «plutôt bonne». Néanmoins, quasi personne ne trouve la qualité «mauvaise», ce qui reste un excellent résultat, que seuls de très rares autres secteurs de service seraient susceptibles d’atteindre.

C’est aux acteurs de la médecine – le corps médical en premier lieu, suivi par les hôpitaux et les cliniques – que les sondés font le plus confiance, comme par le passé. Les caisses maladie et les «personnes comme vous et moi» sont considérées comme moins crédibles. En 2019, un recul s’observe dans la crédibilité prêtée aux acteurs.