Piloter les coûts plutôt que laisser libre cours au marché

SVG  PNG  JPG

Deux tiers des citoyens interrogés sont favorables à un pilotage des coûts de la santé par les autorités politiques (66%); un quart estime que l’évolution des coûts doit être laissée au marché. Des majorités se dessinent des deux côtés de l’échiquier politique (64% à gauche, 67% à droite).

La moitié des personnes n’affichant aucun lien partisan (47%) souhaitent s’en remettre aux lois du marché. En Suisse italienne, les deux opinions sont représentées quasiment à égalité (51% pour le pilotage par les autorités politiques, 49% pour laisser libre cours au marché).

Le pilotage politique recueille le plus de faveurs parmi les personnes âgées de 70 ans et plus (78%), les francophones (77%) ou les habitants des régions rurales (74%).