La qualité est toujours le critère No 1

SVG  PNG  JPG

En cas de limitation des ouvertures de cabinets médicaux, les citoyens retiendraient la qualité comme premier critère (81% «entièrement d’accord» ou «plutôt d’accord», +1), mais de plus en plus aussi leurs coûts (73%, +5). Pour deux tiers des sondés (66%, −2), le nombre de cabinets existants devrait être pris en considération.

Les personnes ayant un faible niveau de formation sont moins nombreuses que la moyenne à considérer la qualité (60%) et les coûts (62%) comme des critères de décision. En Suisse romande en revanche, la qualité (98%) et les coûts (97%) comptent davantage que pour la moyenne des sondés. Cela vaut aussi pour les régions rurales (89% et 81%) et, tendanciellement, chez les personnes qui se situent à la droite de l’échiquier politique (86% et 78%).