La limitation des admissions se heurte à un scepticisme croissant

SVG  PNG  JPG

La limitation des ouvertures de nouveaux cabinets médicaux convainc de moins en moins. Plus de la moitié des personnes interrogées sont «tout à fait contre» ou «plutôt contre» (54%, +6) avec une telle limitation. La proportion de partisans reste quant à elle quasiment inchangée: 38% (+2).

La formation de l’opinion a un peu progressé par rapport à 2017, car la part des sondés qui ne répondent pas a diminué (8%, −8). Toutefois, en 2018, seuls 21% (±0) ont une opinion bien arrêtée à ce sujet («tout à fait pour» ou «tout à fait contre»).

En Suisse italienne, plus de la moitié des citoyens acceptent l’idée d’une limitation des admissions (59% de «tout à fait pour» ou «plutôt pour»). Il en va de même de la moitié des personnes interrogées n’ayant eu ni traitement ni contrôle au cours des douze derniers mois. Celles qui ont une formation élevée sont plus nombreuses que la moyenne des sondés à souscrire aux limitations, mais restent juste sous la barre des 50% (47%). Parmi les sous-groupes politiques, les sympathisants UDC sont les plus favorables (45%).