Près de trois quarts des sondés ont fréquenté une structure médicale l’an dernier

SVG 

Au cours des 12 derniers mois, 72% des personnes interrogées (−11) ont fréquenté une structure médicale. Les consultations des médecins de famille sont les plus nombreuses (54%, −18). Un cinquième des sondés (20%, −13) ont consulté un spécialiste en cabinet, et 10% déclarent avoir fréquenté un hôpital ou une clinique (−10).

27% (−3) se sont rendus chez le médecin de famille pour un contrôle, 17% (+8) pour des soins et 10% (−23) pour les deux. 9% sont allés chez le spécialiste pour un contrôle (+2), 7% pour des soins (−1) et 4% pour les deux (−14). Pour les hôpitaux et les cliniques, les proportions de sondés qui ne se sont rendus à l’hôpital que pour des soins (5%, ±0) ou que pour un contrôle (3%, ±0) sont restées stables par rapport à 2018. En revanche, seuls 2% indiquent s’être rendus à l’hôpital ou en clinique à la fois pour un contrôle et pour des soins (2%, −11).

Globalement, 51% des citoyens (−21) ont effectué un contrôle et 36% (−19) ont suivi un traitement. 28% (+11) affirment n’avoir eu ni contrôle, ni soins.

Plus les personnes sont âgées, plus elles sont nombreuses à avoir fréquenté une structure médicale. Le taux est de 48% chez les 18-29 ans. Le pourcentage passe à 93% chez les 60-69 ans. Et les 70 ans et plus sont 97% dans ce cas.

L’effet de l’âge s’observe pour tous les fournisseurs de prestations: le nombre de traitements par des médecins spécialistes augmente le plus. Les sondés d’âge moyen effectuent davantage de contrôles chez le médecin de famille que les jeunes. L’effet de l’âge n’est en revanche pas linéaire pour la fréquentation de l’hôpital. Si les personnes de 70 ans et plus sont celles qui reçoivent le plus de traitements, celles qui ont entre 50 et 59 ans ont subi le plus de contrôles. Et en 2019, les 18 à 29 ont été relativement nombreux à se faire soigner à l’hôpital ou en clinique.