Moindre fréquentation des institutions hospitalières lorsque le revenu est élevé

SVG 

La plus grande partie des citoyens déclarent avoir été d’une manière ou d’une autre en contact avec des hôpitaux ou des cliniques au cours des dix dernières années: un bon tiers en tant que patients (34%, −24), une proportion quasi équivalente par l’intermédiaire de proches parents (35%, -22) et un cinquième (20%, −15) via une autre personne proche ayant été hospitalisée (plusieurs réponses étaient possibles).

Dans l’ensemble, les sondés font moins souvent état d’une expérience avec les hôpitaux et les cliniques en 2019. Un cinquième (20%, +12) affirme n’avoir eu aucun lien direct ou indirect avec une institution hospitalière au cours des dix dernières années.

Avoir un vécu personnel de l’hôpital en tant que patiente ou patient dépend fortement de l’âge: si les 18-29 ans ne sont que 18% à avoir été hospitalisés, cette proportion grimpe à 68% chez les 70 ans et plus. Les expériences indirectes, en revanche, sont moins liées à l’âge. Chez les plus jeunes, 34% n’ont jamais été en contact avec un hôpital ou une clinique au cours des dix dernières années et chez les 30 à 39 ans, ils sont 32% à l’affirmer, contre 9% chez les personnes âgées de 70 ans et plus.

Plus le revenu est élevé, moins les personnes interrogées font état d’une expérience personnelle avec les hôpitaux et les cliniques. 67% des sondés dont le revenu va jusqu’à CHF 3'000 en ont eu une au cours des dix dernières années. La proportion chute à 26% lorsque les répondants ont un revenu de 9'000 francs et plus.