Plus de moyens pour les cliniques de réadaptation

SVG 

La balance entre la volonté d’octroyer davantage de moyens et celle de faire des économies est plus ou moins équilibrée pour les cliniques de réadaptation (16% de «plus», +2; 11% de «moins», −7), les hôpitaux universitaires (15%, ±0; 14%, −1) et les hôpitaux centraux (15%, +3; 9%, +1).

Pour les cliniques de réadaptation, qui présentent une différence entre les «plus» et les «moins»1 de +5 (évolution par rapport à 2018 +8), le désir de consacrer davantage de moyens est tout juste en hausse. Il en va de même pour les hôpitaux centraux (+5, +1). Ce n’était pas le cas ces deux dernières années pour les cliniques de réadaptation. En 2017 en particulier, les citoyens souhaitaient plutôt faire des économies dans ce domaine. Pour les hôpitaux universitaires (+1, +1) et les prestations ambulatoires des hôpitaux (+3, −6) (voir «Répartition des finances 1») les «plus» et les «moins» sont pratiquement équilibrés, comme en 2018.

1 reposant sur des valeurs arrondies