Moins de moyens pour le corps médical

SVG 

Les citoyens identifient un potentiel d’économie au sein du corps médical, en particulier chez les médecins spécialistes en cabinet (23% de «moins», +4) et chez les médecins généralistes (22% de «moins», +5). Ils serreraient également la ceinture aux institutions psychiatriques (17% de «moins», −8), mais pas de manière aussi nette que les années précédentes.

Comme avant, les citoyens alloueraient moins de moyens aux médecins spécialistes installés (différence entre les «plus» et les «moins»1 −13, évolution par rapport à 2018 −8) et aux institutions psychiatriques (−8, +1). Les médecins généralistes font désormais également partie des cibles d’économies (−10, −9). En 2016/17, les personnes interrogées déclaraient vouloir leur octroyer plutôt plus de moyens. En 2018, la balance était équilibrée. Maintenant, elle penche du côté des «moins».

1 reposant sur des valeurs arrondies