Les citoyens qui vont toujours voter penchent le plus pour une décision préalable des caisses

SVG 

Le libre choix du médecin et de l’hôpital est majoritairement souhaité par les citoyens passifs sur le plan politique comme par les citoyens qui participent aux scrutins fédéraux. Mais l’intensité varie. Les plus favorables au libre choix sont ceux qui déclarent voter cinq fois sur dix (93%). Ils sont suivis par ceux qui votent entre une et quatre fois sur dix (90%). En revanche, ceux qui participent à tous les scrutins sont le moins nettement favorables au libre choix (76%). Presqu’un quart d’entre eux pourraient envisager une décision préalable des caisses.

Les sondés qui ne votent jamais (83%) et ceux qui votent entre six et neuf fois sur dix (84%) sont encore nettement favorables au libre choix du médecin et de l’hôpital, mais moins que les groupes de comparaison.