Le libre choix du médecin et de l’hôpital largement accepté depuis 2014

SVG 

A de légères fluctuations près, le tableau est le même depuis 2014: les citoyens suisses préfèrent choisir leur médecin et leur hôpital plutôt que s’en remettre aux caisses maladie. Ce principe rallie une majorité claire, tous bords politiques confondus. Les personnes qui se situent au centre (5 sur une échelle gauche-droite de 0 à 10) sont les plus favorables au libre choix (90%).

Plus on s’éloigne du centre, plus cette position s’amoindrit, sans pour autant que le principe lui-même soit remis en question. Les sondés qui sont tout à gauche (0 à 2) sont 75% à être en faveur du libre choix. La gauche modérée (3 et 4) se réserve la décision à 87%. A l’autre extrême, l’image est la même: tout à droite (8 à 10), ils sont 79%, tandis que la proportion monte à 87% chez les citoyens qui se situent au centre droit (6 et 7).