Registres dans le domaine de la santé

 

Les patients, les fournisseurs de soins et les politiciens intervenant dans le domaine de la santé ont un intérêt légitime à ce que l’offre en soins soit de qualité élevée tout en restant financièrement supportable. A cet égard, les registres de santé occupent une fonction essentielle: partie intégrante de l’assurance-qualité, ils contribuent à la transparence et à la comparabilité des prestations médicales, sont à la base de la recherche clinique et épidémiologique et fournissent des données importantes pour la politique de santé et la planification des soins.

Recommandations communes concernant la création et la gestion de registres dans le domaine de la santé
Compte tenu de la croissance continue du nombre de registres dans le domaine de la santé, les organisations FMH, ANQ, H+, ASSM et unimedsuisse ont élaboré en commun les Recommandations concernant la création et la gestion de registres dans le domaine de la santé. Elles visent à ce que la saisie et l’utilisation des données se déroulent selon des critères clairement définis, mais aussi à garantir la qualité des données. Les recommandations doivent en outre permettre de mieux exploiter les synergies entre les organismes de collecte des données et d’améliorer la qualité et la portée de ces dernières.

Les patients, les fournisseurs de soins et les politiciens intervenant dans le domaine de la santé ont un intérêt légitime à ce que l’offre en soins soit de qualité élevée tout en restant financièrement supportable. A cet égard, les registres de santé occupent une fonction essentielle: partie intégrante de l’assurance-qualité, ils contribuent à la transparence et à la comparabilité des prestations médicales, sont à la base de la recherche clinique et épidémiologique et fournissent des données importantes pour la politique de santé et la planification des soins.

Les Recommandations concernant la création et la gestion de registres dans le domaine de la santé se trouvent sur internet sous la forme d’un eBook ou d’un PDF. Le lien est le suivant: www.anq.ch/fr/recommandations-registres

H+ remplit un rôle de coordination pour les registres de la médecine hautement spécialisée
Dans le cadre de la planification intercantonale de la médecine hautement spécialisée (MHS), les organes MHS ont lié l’attribution de mandats de prestations à la participation à des registres bien définis. Sont prescrits à la fois la participation au registre correspondant et le contrôle de la qualité des données du registre MHS.

En accord avec la délégation MHS du Comité de H+, le Secrétariat central remplit un rôle de coordination pour les questions relatives aux registres dans le domaine de la médecine hautement spécialisée. Les premiers travaux portent sur les mandats de prestations MHS en chirurgie viscérale. En collaboration avec le Secrétariat de projet MHS, H+ a élaboré un concept national de validation pour le contrôle de la qualité des données dans le registre MHS de chirurgie viscérale. SanaCERT se charge du contrôle de la qualité de ces données.

De nombreux registres de santé

Depuis 2012, la FMH répertorie les registres portés à sa connaissance sur une plateforme en ligne. Dans cet esprit, un aperçu des registres figure dans le modèle de H+ pour le rapport sur la qualité afin que les hôpitaux et les cliniques puissent faire état de leur participation à des registres en toute transparence.